Un chemin qui sent le souffre

Beaucoup connaissent le travail de lassociation des habitants des Ramassiers qui depuis plusieurs mois livre un combat, non pas contre le nouveau  dépôt de Bus Tisséo, mais contre une route qui va le desservir. Une route qui passe à quelques mètres des habitations et qui vient contrarier le projet de vie des riverains!

Lors de la construction de cette route les engins de travaux publics sont tombés sur des munitions et des grenades à souffre qui datent de la dernière guerre. Alertée, la Mairie a trouvé judicieux d installer un ruban autour de cette découverte afin de sécuriser la zone.

Ce qui me semble assez cavalier est que les riverains naient pas été informés et que les mesures de sécurisations soient aussi légères.

Un habitant, adhérent de lassociation a alerté la Mairie qui sest empressé alors de compléter le dispositif de sécurité par la mise en place de barrières métalliques mais toujours sans aucune surveillance.

 

La Mairie de Colomiers sest justifiée en expliquant quil ny avait aucun danger. Diantre! Cependant, je nose imaginer lintrusion denfants sur ce chantier entrain de jongler avec des grenades à souffre déterrées avec leurs mains!!!!

J’espère que les artificiers pris sur dautres opérations ont pu intervenir ces dernières heures. Par contre, la Mairie nous communiquera sans nul doute via les réseaux sociaux son point de vue toujours aussi déterminant!

Décidément, cette route sent vraiment le souffre!

 

 

Ce contenu a été publié dans actualités, dossiers canton 13. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.