Voeux du 28 janvier 2013

 

Une Proposition de Résolution adressée à Harlem Désir et une demande de précision sur la nécessité de réalimenter en eau la rivière Aussonnelle

 

  • Proposition de résolution.

 

Le Conseil Général de la Haute-Garonne dénonce les propos récents tenus par Harlem Désir, Premier Secrétaire du Parti Socialiste sur le plateau de l’émission «  Mots croisés » lundi 21 janvier 2013, au sujet de la position française lors de la « Retirada » de 1939, exil des républicains espagnols lors de la guerre d’Espagne.

Harlem Désir semble vouloir réécrire l’histoire quand il affirme : « La solidarité de la France » reçue par «  des espagnols ou autres ». Cette affirmation ignore les faits historiques. Camps de concentration à Argeles, Bram, Noé, Barcarés, Perpignan. Des dizaines de milliers de républicains espagnols furent enfermés dans ces camps gardés par les gardes mobiles français.. Fichés et soumis à toutes les privations, la gestapo repris ensuite les fiches ainsi créées pour déporter vers l’Allemagne dans les camps d’extermination des milliers d’espagnols quand ils ne furent pas reconduits directement dans les mains du Général Franco.

Parler de La solidarité de la France en 1939 est une injure faite à l’histoire. Notre assemblée  souhaite rappeler à Harlem Désir que sous la 3° République, la France a procédé à des rapatriements forcés vers lEspagne franquiste de femmes et denfants ou que furent mis à lisolement dans des camps disciplinaires (Collioure, Le Vernet) des «suspects» sans aucun jugement. De citer la longue liste des camps français en 1939 et le nombre hallucinant de réfugiés internés  (plus de 330.000 espagnols sont passés dans les camps des Pyrénées-Orientales suite à la Retirada).  De lui préciser que le premier convoi de déportés sur lAllemagne nazie est un convoi de 900 Espagnols partis dAngoulême le 20 août 1940 pour Mauthausen Dévoquer les livraisons de suspects aux autorités nazies ou franquistes sous Vichy, les déportations sur les camps dAfrique du Nord, ces camps où certains espagnols croupissaient encore en 1942.

La déclaration dHarlem Désir surprend par son raccourci historique quaucun historien ne pourra juger «solidaire» en 1939. Un manque de connaissances au sujet de réfugiés espagnols de la Retirada dont un grand nombre se sont battus pour la libération de la France et dont lhistoire reste encore en souffrance.

Notre département, terre républicaine, a  de nombreuses fois honoré la mémoire des républicains espagnols.

Notre assemblée départementale demande expressément à Harlem Désir de retirer ses propos et de mettre en exergue une réalité historique certes douloureuse mais o combien utile pour toutes les générations qui résistent face aux injustices et à toutes les oppressions.

  • Réalimentation en eau de la rivière Aussonnelle

Depuis de nombreuses années, la qualité de l’eau de la rivière « Aussonnelle » n’est pas en adéquation avec le respect de pas la directive européenne sur l’eau. Ce cour d’eau est fréquemment pollué et l’été, l’eau est d’une qualité sanitaire alarmante. Il semblerait que l’étiage est alimenté par des rejets de stations d’épuration. En effet, des odeurs nauséabondes et des couleurs saumâtres sont le lot quotidien de cette rivière en période estivale.

Le Conseil Général et le Syndicat Mixte de l’Eau et de l’Assainissement se sont engagés sur plusieurs fronts : projet de construction de la future station d’épuration de l’Aussonnelle à La Salvetat Saint-Gilles et une étude pour la mise en place d’un dispositif de réalimentation. En effet, il est fondamental de maintenir en toutes circonstances un débit suffisant afin d’assurer et de respecter le biotope de la vallée de « l’Aussonnelle ».

Je souhaiterais avoir des informations précises sur l’avancée de cette étude car la réalisation d’un système de réalimentation est urgente au vue de la situation. De nombreuses pollutions provoquent la mort des poissons, détruisent la faune et la flore. D’autre part, l’ensemble des riverains, les associations de Pêche, les agriculteurs ainsi que les milliers de promeneurs et leurs animaux de compagnie ne peuvent plus subir les désagréments de pollutions fréquentes sur ce cours d’eau.

Quel échéancier est prévu pour réaliser la réalimentation en eau de ce cours d’eau ?

 

Les commentaires sont fermés.